SALON ANTIQUITE

Comme il n’y a pas que le cinéma dans la vie, parlez de tout ce que vous voulez (... et même de cinéma !)

Modérateurs : Guido, Lully, Thorn, monsieur_vincent, Moa

georgique
Messages : 268
Enregistré le : 23 Juin 2007 16:09
Localisation : lyon pour le moment

Messagepar georgique » 02 Jan 2009 17:17

tout d'abord en ce début d'année remettons quelques expressions à leur juste signification, notamment celle trop souvent utilisée oralement aux cours des siècles s'écrivant: remède de "bone(bona) fame " (= remède de bonne réputation)
puis, mais n'attrapons pas la grosse tête :wink: ou bien en un dialecte indien le konkani : bhânchira zani âyla! (voilà le chiffon qui se découvre! - trad. de zimler-)

georgique
Messages : 268
Enregistré le : 23 Juin 2007 16:09
Localisation : lyon pour le moment

Messagepar georgique » 05 Avr 2009 09:56

Pourquoi les taxis?

vraisemblablement envers l'époque de Charles Quint qui voulu créer de nouveau, ce qui exsitait à l'époque romaine Auguste, des postes de transmissions. La famille princière de Tour-et-Taxis se spécialisa dans cette entreprise jusqu'en 1600.

Le harnais:

c'est grâce au mongols, que l'on doit le harnais et la selle rembourée de feutre, puis les étriers. Au moyen-Age, les chevaliers mettaient leurs pieds sur des étriers plats.
Au début il s'agissait d'un noeud coulant autour du cou des bêtes de traie, puis d'une attache vers les épaules.
Au XIIème siècle, on pouvait circuler avec plusieurs chevaux en file. C'est à cette époque, connue des chinois, que se propage "la bricole": un harnais dans lequel le collier dépaules était remplacé par une bande de cuir s'appuyant sous le poitrail. Elle resta jusqu'en 1940 dans les armées "frenchies".

Il faudra attendre, afin de voir les fers à cheval, remplacer les chaussures.

Au moyen-Age, les chars royaux étaient de simples carrioles rectangulaires supportées par des roues pleines (alors qu'à la rome antique étaient les roues à rayons), décorées.
Le char à deux roues n'était pas utilisé dans l'armée à l'époque romaine, mais lors de jeux et pour porter certaines charges.

Les routes romaines étaient constituées de quatre couches. La première était des pavés, la seconde des gravillons cimentés, puis une autre couche et quatrième lissée.

cf. "Histoire des transports" par Pierre Rousseau. Ed. Fayard année 60-70 pour parution.
que viva la vida!

georgique
Messages : 268
Enregistré le : 23 Juin 2007 16:09
Localisation : lyon pour le moment

Messagepar georgique » 29 Mar 2010 09:54

pour tous ceux aimant les petites anecdotes historiques:
la revue "Nos ancêtres".

un livre intéressant sur Théodora. Celui de Paolo Cesaretti, trad. chez Payot, 2001. Il ne suit pas le récit de Procope.

sinon, un petit extrait de textes pour voir la vie toujours en couleurs et en joie:

"Si la Terre ne devient un jour que sable, comme elle l'est et fut déjà depart les villes, désert et montagnes, alors prendra naissance le souvenir. Mais il faudrait d'abord que les abeilles et papillons disparaissent et n'aient pas de remplaçants.
Cependant, le plissement du sol en montagnes a permi de laisser un agrandissement de la surface eau.
La formation des glaciers permet une armoire air-eau, comme le pétrole une armoire de vies d'êtres.
L'utilisation du pétrole, donne l'idée qu'il y a plus d'êtres sur la planète, intervient alors la fonte des glaciers pour apport d'air au-dessus comme en dedans des eaux. Comme un cycle sous formes d'artères et de coeur pompe.

Tels les chants espagnols semblent envoyer en arcs-en-ciel tout l'amour de tous les autres lieux de la Terre en leurs manières, reçu comme en artères. Tel le coeur vibrant toujours sous la chaleur du soir où toutes les sueurs d'amour régénèrent l'air de la terre, à se clore. Et ce coeur n'est jamais fatigué tant que peu continuer la musique, car il se ressource avec elle recevant comme les fleurs la rosée du matin, pour s'ouvrir.

On ne peut découvrir que ce que l'on cherchait, sinon il ne s'agit pas d'une découverte ou du moins de la sienne. Il faut attendre que quelqu'un d'autre la découvre."

(extraits de "El Guimoul ou être unique chacun au milieu des montagnes" de Lugaz A. droits réservés 2010.)

Les cycles de fontes sont donc à prendre avec joie, car ça vient du coeur.

un cd intéressant pour ceux qui aime l'Espagne: le groupe Lolaïm. Un mélange des musiques d'Amérique latine version espagnole.
que viva la vida!

georgique
Messages : 268
Enregistré le : 23 Juin 2007 16:09
Localisation : lyon pour le moment

Re: SALON ANTIQUITE

Messagepar georgique » 30 Aoû 2013 17:32

Il y avait des sectes ou des sociétés secrètes dès la Grèce antique.
Le culte de Mithra, fermé aux femmes. (vraie société secrete)
Le culte d'Eleusis (voué à Demeter)

En Rome:
Le culte de Cybèle (où les hommes le voulant se faisait emasculer)
Le culte de Dionysos
Le culte d'Orphée.
Le culte d'Isis
Le culte de Mithra

au moyen-age:
Les cathares
Les templiers
L'ordre de Malte
Les hashashin (les assassins . En Syrie)
La sainte Vehme

au XVIIème
La rose croix

au XIXème
La franc maçonnerie
Les illuminaten
La charbonnerie (contre l'absolutisme)
La république des frères (franc maçonnerie)
skull and bones

XXème
Le ku klux klan
La main noire
La cagoule
Aum Shinrikyo (affaire du gaz sarin au Japon)

XXIème
L'opus dei
Le conspirationnisme
que viva la vida!


Retourner vers « Café Court non sucré »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité